Phototypes

On peut identifier les différents phototypes de peau suivants en fonction de la capacité de chaque individu à réagir au rayonnement UV par la rougeur et le bronzage :

Phototype

Caractéristiques

Réactions au soleil

Temps d’auto-protection *

Protection solaire (dans les zones tempérées) **

 

Jeunes enfants

Jeunes enfants

 

  • Peau très mince
  • Extrêmement sensible

 

  • Coups de soleil toujours rapides
  • Bronzage lent et limité

 

  • 5 à 10 min.

 

  • Au minimum protection solaire haute
  • Toujours couvrir la tête et le corps !

 

Type I (celtique)

Type I (celtique)

 

 

  • Peau très claire
  • Cheveux roux à blonds
  • Taches de rousseur

 

  • Coups de soleil toujours rapides
  • Ne bronze pas

 

  • 5 à 10 min.

 

  • Au minimum protection solaire haute

 

Type II (européen clair)

Type II (européen clair)

 

  • Peau claire
  • Cheveux blonds

 

  • Coups de soleil presque toujours
  • Bronzage faible

 

  • 10 à 20 min.

 

  • Haute protection

 

Type III (européen foncé)

Type III (européen foncé)

 

  • Peau brun clair
  • Cheveux blonds foncés à bruns

 

  • De temps à autres légers coups de soleil
  • Bronze bien

 

  • 20 à 30 min.

 

  • Haute protection

 

Type IV (méditerranéen)

Type IV (méditerranéen)

 

  • Peau mate
  • Cheveux foncés

 

  • Coups de soleil rares
  • Bronzage profond

 

  • 30 à 40 min.

 

  • Protection moyenne

 

*   Temps d’auto-protection = temps que l’on peut passer non protégé au soleil sans avoir un coup de soleil
** Voir les différentes catégories selon la classification ci-après

L’indice de protection anti-UV recommandé (IP) dépend d'une part de la photosensibilité individuelle (phototype : voir tableau) et d'autre part également de facteurs comme l'intensité des UV (heure du jour, saison), du lieu de séjour (latitude géographique), de l’altitude du lieu de séjour (ex. montagne) et de l'activité prévue sous le soleil (ex. sport aquatique).

Dans les situations extrêmes, de façon générale, une protection solaire très haute (IP 50+) doit être appliquée sur les zones exposées du corps. Par situations extrêmes on entend photosensibilité particulière ou exposition intense aux UV (cas par exemple de la photodermatose), comme la prise de médicaments photosensibilisants, une exposition intense au soleil ou aux UV pour raisons professionnelles, le phototype I ou des sports d’altitude, aquatiques ou d’hiver.

Les indices de protection solaires sont classés selon des catégories homogènes selon la recommandation du COLIPA, l’association européenne pour la règlementation sur les déclarations de composition et pour la sécurité des produits cosmétiques :

Très haute protection * :  

IP 50+

Haute protection :

IP 30, 50

Protection moyenne :

IP 15, 20, 25

Protection faible :

IP 6, 10

 
* Un indice de protection solaire très haut obtenu avec une base type cosmétique naturelle présente des qualités cosmétiques indésirables, comme le fait de laisser sur la peau un film blanc désagréable lors de l’application de la crème et/ou d’avoir une texture pâteuse. Cela a comme conséquence habituelle  que l’utilisateur n’emploie le produit qu’à contrecœur et en applique en général une couche bien trop mince. Un produit de protection solaire ne remplit cependant sa fonction que s’il est appliqué volontiers et en quantité suffisante. En outre, l'indication d'un indice de protection solaire très élevé (50+) peut inciter l'utilisateur à s’exposer sans souci au soleil et à ne pas tenir compte d’autres règles relatives à la bonne attitude à tenir face à l’exposition au soleil. Mais même un produit de protection solaire avec un IP 50+ n'offre pas une protection à 100 % contre le rayonnement UV. C’est pour ces raisons que nous avons décidé de ne pas inclure dans notre gamme de produits avec un IP très haut, et de nous limiter à des produits dont l’indice de protection est au maximum de 50.

 

Vous trouverez d'autres informations sur ce sujet à la rubrique Solaire (protection).