Rosacée

Rosacée

La rosacée ou couperose est également une maladie cutanée inflammatoire fréquente, inoffensive et acnéiforme du visage. Elle apparaît avec la même fréquence chez les femmes et les hommes, principalement dans la deuxième moitié de la vie, sachant que chez les hommes elle est souvent plus sévère. En Allemagne, 2 à 4 millions de personnes seraient concernées.

L’origine de la rosacée est inconnue. Il existe des prédispositions individuelles à réagir de façon non physiologique et forte, par une rougeur soudaine du visage, à différents stimuli comme les émotions, le stress, la chaleur, le froid, le rayonnement UV, l'alcool et la caféine.

De cette première étape de la rosacée avec « rougeur facile » (easy blushing/flushing), surtout au niveau des joues et du nez, on peut passer à une rougeur du visage permanente avec des vaisseaux dilatés (étape dite téléangiectasique). Les pores de la peau du visage se dilatent.

A partir de ce stade qui peut durer plus ou moins longtemps et peut d'abord passer inaperçu par les personnes concernées, peuvent alors apparaître en général sous forme de crises les deux autres étapes de la rosacée. A chacun de ces stades, la rosacée peut rester stable, se développer intensément ou passer à des stades ponctuels.

Au second stade apparaissent en plus des boutons inflammatoires rouges (papules) ou des pustules ainsi que, partiellement, une desquamation sur les zones du visage avec des rougeurs : on parle d’étape papulopustulaire. L’ensemble de la peau du visage peut théoriquement être concerné.

Lors de la troisième étape se développent de gros nodules inflammatoires, un épaississement diffus de la peau ainsi qu'un agrandissement et un épaississement des glandes sébacées. Ces modifications des glandes sébacées peuvent apparaître de façon beaucoup plus marquée au niveau du nez, du menton ou de l'oreille et conduire à la formation d'un rhinophyma (augmentation de volume du nez), d’un gnatophyma (menton gonflé) ou d’un otophyma (oreille gonflée). Cette forme spéciale de la rosacée qui peut apparaître soit de manière isolée, soit dans le cadre d’une rosacée complète, concerne surtout les hommes et ne réagit que difficilement aux thérapies traditionnelles de la rosacée. Les initiatives thérapeutiques les plus efficaces dans ce cas sont la prise par voie interne d’isotrétinoïne et l’élimination chirurgicale des tissus excédentaires.

En général il n’y a pas de guérison spontanée de la rosacée. Il peut toutefois y avoir une amélioration temporaire de l’état de la peau. Il faut pour cela éviter les facteurs déclencheurs comme la consommation excessive d'alcool (en particulier de vin rouge), de café, de boissons et de plats trop chauds ou trop épicés, le stress et l'exposition non protégée au rayonnement UV et au froid.

Selon le degré d’atteinte, on peut obtenir de très bons succès thérapeutiques avec l’emploi par voie externe et interne d’antibiotiques à large spectre. La dilatation des vaisseaux sanguins peut aussi être améliorée par un traitement spécifique au laser. Pour le choix des préparations de protection solaire, il faut également faire attention à choisir une base la moins grasse possible (crème, lotion ou gel) ainsi qu'une protection anti-UV très élevée (indice 30-50).

Pour les formes plus légères de rosacée, le respect de façon systématique des mesures de prévention décrites plus haut permet généralement une amélioration nette de l’état de la peau avec disparition des rougeurs du visage. Une amélioration quel que soit le degré d’atteinte peut également être obtenue de la sorte. Si ces mesures ne suffisent pas, de très bons résultats de traitement peuvent en plus être obtenus avec des antibiotiques par voie interne. 

Sources :
Braun-Falco, Plewig, Wolff, Burgdorf, Landthaler: Dermatologie und Venerologie, 5e édition, 2005, Springer Medizin Verlag Heidelberg
Fritsch: Dermatologie und Venerologie, Lehrbuch und Atlas, 1998, Springer-Verlag Berlin Heidelberg

 

Soins dermocosmétiques de base :

Puisqu’en cas de rosacée on est généralement en présence d’une peau mixte ou grasse, il faut préférer comme soins de base des formulations pauvres en lipides, comme des émulsions aqueuses avec une forte teneur en eau et une faible teneur en lipides (crèmes huile dans eau). Des gels ou des solutions aqueuses peuvent également être utilisés. L'utilisation d'un produit nettoyant doux et d'un tonique purifiant doux peut aider à réguler la production des lipides. Il faut de plus utiliser le plus possible des formulations non irritantes, sans parfums ni parabens. 

  

Recommandations de soins DADO SENS :

  • Soin de base :  

SENSACEA

  • Soin complémentaire anti-âge :  

Ectoin Fluide Anti-Âge

  • Protection solaire / Soin après-soleil :

SUN Gel Solaire IP 15 ou SUN Gel Solaire IP 25 / SUN Gel Après Soleil