Solaire (Protection)

Protection solaire

La protection solaire vise à prévenir les dommages aigus et chroniques induits par les UV. On y inclut les mesures préventives, comme les informations sur les risques et les effets secondaires d'une exposition exagérée au soleil et l'éducation pour un bon comportement au soleil.

Le comportement raisonnable vis-à-vis de l'exposition au soleil se base sur trois règles principales :

  • Eviter de s’exposer au soleil autour de midi,
  • Protection solaire vestimentaire,
  • Utilisation de produits de protection solaire. 

Plus le soleil est à la verticale, plus l’effet des rayons UVB responsables des coups de soleil et de la photocarcinogenèse (cancers provoqués par les rayons UV) est intense. C'est pourquoi le premier principe de la protection envers le soleil est, sous nos latitudes, de systématiquement éviter le soleil entre 11 h et 13 h pendant les mois d’été. 

Ceci est valable pour tout le monde, mais surtout pour les personnes photosensibles, comme les enfants, les personnes âgées, celles de phototype I et II, les personnes souffrant de photodermatose (maladies de peau provoquées par les rayons UV) et en cas de prise de médicaments photosensibilisants (médicaments qui augmentent la sensibilité de la peau à la lumière du soleil). D’une façon générale, il ne faut pas exposer les bébés directement au soleil avant l’âge d‘un an.

Il faut éviter ou limiter raisonnablement l’exposition au soleil entre 11 heures et 15 heures. En fait également partie la protection solaire vestimentaire, avec des vêtements protégeant des UV, un chapeau avec rebord suffisamment large (au moins 7,5 cm), de même que des lunettes de soleil pas trop foncées mais filtrant les UV. Celles-ci doivent être marquées avec la norme « UV-400 ». Les qualités de filtration des UV par les vêtements dépendent du type de fibre textile, de la densité du tissage, de la couleur ainsi que leur humidité et état d’élongation. Plus une étoffe est densément tissée, plus sa couleur est foncée et plus elle est sèche, mieux elle protège contre les UV.

Les parties du corps non couvertes doivent être en plus enduites avec des produits de protection solaire appropriés. Leur texture (gel, lait, crème, émulsion en spray, stick) doit être adaptée au type de peau (peau sèche, grasse, etc.), à la zone d’application (zone du corps fortement poilue, extrémités corporelles exposées comme les oreilles, le nez, les lèvres, etc.) et à l’activité (baignade, sport de neige, etc.). En ce qui concerne les propriétés de filtration contre le rayonnement, ces produits doivent aussi correspondre au phototype de chacun (phototypes I à IV) et de même à la destination (peau de bébé, séjour à la neige, dans l'eau, etc.).

Il existe des filtres anti-UV minéraux et chimiques. Les filtres minéraux (oxyde de zinc et dioxyde de titane) fonctionnent par réflexion et dispersion des UV, agissent sur un large spectre (UVA+UVB) et conviennent tout particulièrement aux personnes photosensibles, à la peau des bébés et des enfants, aux extrémités corporelles exposées et en cas d’allergies de contact. Les filtres chimiques agissent par absorption des UV. Selon le spectre d'absorption de la substance chimique, on distingue les filtres anti-UVA, anti-UVB ou à spectre large.

Le rayonnement solaire naturel comprend les rayons UVB ainsi que les rayons UVA. Ces deux types de rayonnement sont à l’origine d’effets nocifs pour la santé, dont par exemple les coups de soleil ou le vieillissement prématuré de la peau induit par les UV.

Conformément à la « Recommandation de la Commission [de l’Union Européenne] du 22 septembre 2006 relative aux produits de protection solaire et aux allégations des fabricants quant à leur efficacité », les produits de protection solaire doivent ainsi protéger contre les deux types de rayonnement. Tout produit solaire doit présenter une protection contre les UVA égale à au moins 1/3 de l’indice de protection affiché.

  

Pour les protections solaires qui sont conformes à ces exigences de la Commission sur la protection minimale contre les UVA, le COLIPA (Cosmetic, Toiletry and Perfumery Association, c’est-à-dire l’association fédérative des fabricants européens de produits cosmétiques) a mis en place un modèle uniformisé de marquage. Celui-ci facilite pour le consommateur son choix d’un produit qui protège aussi bien contre les UVA que contre les UVB. Ce marquage se présente en l’occurrence sous la forme des lettres « UVA » inscrites dans un cercle.

 

L'efficacité d'une protection solaire dépend non seulement du filtre et du type de formule (base), mais aussi de la fréquence d'application et de la quantité appliquée. L'effet protecteur réel pour la peau est environ deux à quatre fois plus faible que l’indice mentionné. Il faut donc veiller à avoir un indice suffisamment élevé et à appliquer une quantité suffisante, à une fréquence suffisante.

Le temps d’auto-protection naturel de chacun ne peut pas être prolongé par l’application de produits de protection solaire. Dépendant du phototype, ce temps d’auto-protection correspond à la durée pendant laquelle la peau est autant que possible protégée contre le soleil par ses propres capacités de protection naturelles, et combien de temps elle peut être exposée sans protection solaire supplémentaire jusqu'à l'apparition d'un coup de soleil. Cela signifie aussi qu'on ne peut pas constamment prolonger par une application répétée la durée totale de protection contre les UV, durée totale calculée par la multiplication du temps d’auto-protection personnel par l’indice du produit. L’application répétée maintient la protection solaire, mais ne prolonge pas cependant à chaque fois ce temps de protection total. Il n’empêche qu’il faut renouveler la couche protectrice, après avoir nagé ou fortement sué par exemple.

 

Recommandations du comportement à avoir au soleil :

  • Habituer lentement la peau au soleil : prendre les premiers bains de soleil à l'ombre.
  • Appliquer les crèmes solaires 30 minutes avant l’exposition au soleil, en couche pas trop fine.
  • Eviter le soleil du midi entre 11 heures et 15 heures.
  • Toujours porter des vêtements protégeant du soleil, ainsi qu’un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Ne jamais exposer les enfants de moins d’un an directement au soleil, ne le faire que de façon extrêmement limitée avant 3 ans, et n’exposer au soleil les enfants plus âgés qu'avec une très haute protection solaire, un chapeau, des lunettes de soleil et un vêtement de protection.
  • Appliquer les produits de protection solaire (adaptés au phototype et au type de peau) dès le matin et au moins 30 minutes avant l'exposition au soleil, et renouveler après 20 minutes.
  • Répéter régulièrement l’application, surtout après le bain, une sudation importante et le séchage. Attention : les nuages laissent également passer les rayons UV !
  • Eviter une exposition trop longue au soleil, même avec des produits de protection solaire !
  • Le bronzage est aussi possible avec une très haute protection et à l'ombre. Avantage : le bronzage acquis lentement dure plus longtemps.
  • En cas de coups de soleil intenses et répétés, en particulier chez les enfants, de grains de beauté suspects ainsi que de réapparition de modifications cutanées durables sur des zones exposées à la lumière, il est conseillé de consulter un dermatologue.
  • Un risque de taches pigmentées existe en cas de grossesse.
  • En cas de prise des médicaments photosensibilisants (vérifier la notice d’emploi) ou de photodermatose, une protection UV spécifique est nécessaire. S’informer le plus possible et à temps.
  • Faire bien attention à s’hydrater suffisamment !

 

Recommandations de soins DADO SENS :

  • Peau sèche :

SUN Lotion Solaire IP 30, SUN Crème Solaire IP 50

  • Peau grasse, allergies :  

SUN Gel Solaire IP 15, SUN Gel Solaire IP 25, SUN Gel Après Soleil

  • Enfants:

SUN Crème Solaire Kids IP 30SUN Crème Solaire Kids IP 50